accueil

 

1991-2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

 

cv

 

textes

 

liens

 

boutique

 
s  i  t  e         a  r  t  i  s  t  i  q  u  e
 
(55 ans)
 
Décès de son ami Alexis Nouailhat, illustrateur animalier
 
 
 
1 - I can say I hope it will be worth what I give up - Polyptique (8 parties) – collage et acrylique sur bois – 212x 112 cm
2 et 3 - détails
4 - What I’m searching for, to tell it straight, I try to build a wall - Polyptique (8 parties) – collage et acrylique sur bois – 234 x 132 cm
5 et 6 - détails
7 - You don’t know me I’m an introvert an excavator - Polyptique (8 parties) – collage et acrylique sur bois – 256 x 126 cm
8 et 9 - détails
 
Trois polyptiques réalisés impulsivement. Règle du jeu : n’utiliser que les restes qu’on a sous la main dans l’atelier, là aujourd’hui : papiers, bois, tissus, photos, fonds de pots de peinture et de colle. Besoin de créer sans pouvoir faire autre chose que de dresser un état des lieux de mon état mental du moment : éclaté, désorienté, angoissé, perdu. Paraît que le monde aussi va mal.
Grosso-modo, une unité d’ensemble, parce que les restes sous la main sont limités, parce que j’aime trier et aligner je n’y peux rien ça aide un peu à se repérer dans le brouillard. Pas de mise en scène d’un pathos. Un constat. Acrylique noire : un fauteuil du village en bois qui flotte comme une méduse – my mind is in a jellyfish-like drift, clin d’œil aux « Drawning Nymphs » de Wangechi Mutu : c’est l’étude de son extraordinaire œuvre qui m’a obligé à réagir après des mois d’apathie. Obligé : une claque dans la gueule et un coup de pied au cul. Merci Wangechi. Les titres sont issus des paroles de « L.E.S. Artists » de Santigold (2008).

 

 

Ton’d kienga yé ? (Crossroads) - série de 5 - Avril 2021
acrylique et transfert sur toile 50 x 50 cm, photographie sur bois 30 x 30 cm,
bois grignoté par les termites, formats variables.
1 - Ton’d kienga yé ? (Crossroads) 1
2 - Ton’d kienga yé ? (Crossroads) 2
3 - Ton’d kienga yé ? (Crossroads) 3
4 - Ton’d kienga yé ? (Crossroads) 4
5 - Ton’d kienga yé ? (Crossroads) 5
6 à 10 - vues latérales
11 à 15 - détails
Ton’d kienga yé, où allons-nous ? Photographie : ma fille Sibidou, 15 ans, qui essaye de sortir de quelque chose. D’une boite ? du cadre ? Pour aller où ? 3 possibilités : dans l’image, dans la matière, ou dans la couleur. 3 univers, 3 réalités, 3 topographies du désir. Une métaphore d’un chemin à prendre, dans un choix difficile entre plusieurs. Je parle d’elle, je parle de moi. Partir. Bifurquer. Bouger de là. Dans la peinture qui s’éclate dans l’espace.  
 
 
 
 
Dessin pour Alexis Nouailhat
  •