accueil

 

1991-2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

 

cv

 

textes

 

liens

 

boutique

 

s  i  t  e         a  r  t  i  s  t  i  q  u  e
(52 ans)
 
 
 
 
Sore za viela - 7m - morceaux de savon
1 - ensemble
2 et 3 - préparation de l'installation

"Toutes les routes sont bonnes", en dagara. Autour du caïlcédrat sacré du Musée de la Femme, à Dano, Au sud-ouest du Burkina Faso, un hommage à la diversité des chemins que peuvent prendre les femmes africaines pour s'en sortir. Installation éphémère pour le 1er janvier 2018. les 400 Morceaux de savon ont été distribués aux passantes en fin de journée.
 
 
 
 
Anou tiera a ti saou ? ("who dreams for you ?") - peinture murale, 2 x 7 m -  acrylique
1 - ensemble
2 et 3 - détails
 
Sur les murs du hangar 11, Bassiratou Traoré rêve d’abeilles. Elles ont installé leur ruche dans la maison, et offrent leur miel à ces 5 enfants.
Mais peut-être le rêve est-il celui des abeilles, qui ont un message à lui transmettre. Qui rêve pour elle ? Serait-ce les hommes qui l’entourent, qui imposent le leur comme unique horizon ? Ou les autres, de passage, qui pensent savoir ce à quoi elle doit aspirer ? Entre les deux, Bassiratou fait une place pour ses rêves.
(Rêve raconté par Bassiratou Traoré le 2 janvier 2018 à Dano, titre en dagara, traduit en anglais)

 

 

Cellule 13°N (maquette pour projet architectural) - 50 cm - calebasse, fibres végétales, acrylique

Il s'agit d'un habitacle individuel pour habitant du Sahel en rupture avec son milieu social et familial : une cellule propice au repos et à la méditation. La structure hémisphérique nous place au centre d'un espace à la fois protégé du soleil par un paravent-feuille partiellement dirigeable, et ouvert sur la nature environnante. La surface relativement élevée (à 3m. du sol) aide à la déconnexion mentale du tumulte humain du « plancher des vaches » en contrebas, et sa couleur jaune et lumineuse est celle de l'énergie du ressourcement. Merci à Adama Pacodé pour la technique des fibres végétales séchées.

 

 

Et si ? - tryptyque, chaque pièce 220 x 220 cm - photographie, pagne, acrylique
1 - affiche de l'exposition (maquette P. Garel
2 - Ensemble
3 - panneau central
4 et 5 détails

Pour une exposition collective au Musée de la Femme de la ville de Dano, sur le thème du matriarcat. Des photographies de 3 femmes Dagara de 3 générations différentes de la ville, en aposition avec un pagne jaune. Sur les corps : un réseau graphique comme une écriture verticale racontant l'histoire de chacune de ses femmes. Plutôt que de m'orienter sur des attributs spécifiques du systême matriarcal ancestral des ethnies du sud-ouest du Burkina Faso, j'ai choisi pour symboliser leur pouvoir l'élément le plus universel qui soit : la couronne récurrente des peintures de Basquiat. Pour un matriarcat généralisé dans le futur.