accueil

 

1991-2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

 

cv

 

textes

 

liens

 

boutique

s  i  t  e         a  r  t  i  s  t  i  q  u  e

 

(46 ans)

 

 

 

 

tous petits éloges de la fuite (série de 18) - entre 8 et 20 cm de côté -

sérigraphie et acrylique sur toile de camouflage militaire

1 - tous petits éloges de la fuite - 12 exemplaires (disposition arbitraire)

2 - tout petit éloge de la fuite n°2

3 - tout petit éloge de la fuite n°11

4 - tout petit éloge de la fuite n°8

 

 

 

 

éloge de la fuite (série de 3) - 140 x 130 cm -

sérigraphie et acrylique sur toile de camouflage militaire et sac de riz en lanières de plastique

1 - éloge de la fuite n°1

2 - éloge de la fuite n°2

3 - éloge de la fuite n°3

4 - détail de éloge de la fuite n°2

 

 

 

 

où fuir ? - (série de 13) - dimensions variables -

sérigraphie, acrylique, glycéro, cendre sur toile de camouflage militaire et sacs de ciment en lanières de plastique

1 - où fuir ? n°1 - 48 x 77cm

2 - où fuir ? n°4 - 38 x 78 cm

3 - où fuir ? n°6 - 47 x 85 cm

4 - où fuir ? n°7 - 60 x 56 cm

5 - où fuir ? n°8 - 42 x 81 cm

6 - où fuir ? n°9 - 59 x 64 cm

7 - où fuir ? n°11 - 54 x 62 cm

8- où fuir ? n°13 - 44 x 100 cm

 

4 séries de peintures sur toile libre évoquant la fuite nécessaire face à la violence de l'uniforme. Les titres "éloge de la fuite" évoquent le livre éponyme de Henri Laborit, observateur aigü du comportement humain. Comme lui, j'envisage ici positivement la fuite dans ce qu'elle à d'espérance d'un renouveau possible dans la découverte d'un ailleurs prometteur.

 

Une sérigraphie presque invariable d'une femme fuyant une surface militarisée - le camouflage - pour atteindre un autre espace, mais lui-même trop souvent coercitif : les sacs de ciment... seul un trajet incertain, en pointillé, lui (et nous) indique par où partir. Mais pour aller où?

dans "où fuir ?", flêches, explosions de jaunes ou flaques de cendres effacent la trame militaire, mais semblent des obstacles supplémentaires...

sérigraphie, cendre, camouflage, plastique... en dialogue avec l'acrylique, le jeu est pour moi d'abord tactile et visuel, et les matériaux lourds de sens disparaissent  - soulagement ! - derrière une légereté, celle de leurs nuances, de leur souplesse, de leur douceur.

 

 

 

 

1 - le chemin - 570 x 144 cm - cendre at acrylique sur toile de camouflage militaire et sacs de lanières de plastique, machette

(état définitif - présentation au "Carrefour des Arts plastiques de Ouagadougou" - novembre 2012)

2 - la pièce en cours de réalisation

3- état 1

4 - détail

 

une pièce sur l'idée de cheminement difficile dans la fuite, évoqué par la longueur, rythmé par des séquences camouflage -sacs-cendre...

restée longtemps insatisfaisante, la pièce a été modifiée en novembre et présentée au "Carrefour des Arts plastiques de Ouagadougou",

avec une machette et un pied coupée (emprunté à la pièce "The Agony of the Feet" de Basquiat, également présent sur "ne pas s'arrêter de continuer n°3) ...qui fait ici allusion à l'application de la charia au nord du Mali par les groupuscules islamistes extrémistes.

 

 

 

 

ne pas s'arrêter de continuer n°3 (Samo's foot) - 300 x 250 cm - au sol - excréments de vache, cendre et pigment sur ciment

(présentation au "Carrefour des Arts plastiques de Ouagadougou" - novembre 2012)

 

 

 

A